Je suis personne » C'est notre histoire à nous, nos pensées, notre vie.

Masthead header

Cette journée…

wine-619452_1920Parce qu’elle arrive sans trop que tu ne comprennes pourquoi. Tu n’es pas particulièrement fatigué, tu n’as pas de sources de stress précise, et en tant que femme, l’armée rouge ne va pas se pointer, mais aujourd’hui, c’est une de ces journées.
La patience n’y est pas, la joie de vivre non plus. Tes enfants, aussi charmants soient-ils, n’aident en rien le processus de cette journée. Ils n’écoutent pas, pleurent à un rien et échappe ce qui se trouve dans leur main. Et toi, tu te fâches. Ton rythme cardiaque augmente et ta chaleur corporelle aussi. Tu ne sais pas pourquoi, pourquoi si vite, mais tu lèves le ton et par moment tu cris. Tu le sais que tu la regretteras cette journée, tu sais que tu te coucheras le coeur gros en te disant que tu n’aurais pas dû, mais que veux-tu, c’est cette journée! Tu rêves de week-end entre amis ou d’une île déserte. Ça me va pas particulièrement mal dans ta vie, mais aujourd’hui, tu aurais pris congé! Tu serais resté au lit ou tu aurais jouer à des jeux vidéos comme dans le bon vieux temps… Mais non, tu dois faire le dîner, l’épicerie, le ménage, jouer avec tes enfants et être un bon parent. Mais quand tu reviens de l’épicerie, tu réalises que la boîte de mûres c’est ouverte dans ta valise et qu’il y en a partout! Et quand tu arrives à remettre celles qui sont « encore bonnes » dans la boîte, elle te glisse des mains et tu vois les mûres dans la neige… Pas la blanche là, la neige usée brune et sale. Mais tu te retrousses les manches et tu vas faire le dîner en rêvant de palmier et lorsque ton petit dernier te demande du lait, tu verse un verre plein avant de le voir décorer ton plancher… Comme disent les anglais « that kind of day ». Tu essais de sourire en te disant qu’aujourd’hui c’est congé et que lundi est vite arrivé, mais tu n’as hâte qu’au moment de dire « bonne nuit mes amours, je vous aimes! » Et tu souhaite boire du vin, ou tu en bois, et tu espères finir ton verre avant d’échapper celui-ci. Puis lorsque ta tête touche ton oreiller, la culpabilité t’envahie et tu espères que demain sera une meilleure journée. Mais tu dois savoir que tout le monde la vie cette journée. Elle est subtile et trop présente à la fois et elle te permet d’aimer encore plus celles qui sont très différentes. Celles qui sont remplis de rire, de câlins et d’aventures. Alors pardonne-toi et demain, fais mieux, tout simplement. Et quand cette journée reviendra, accepte-le… et limite les dégâts!

– Geneviève

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Les champs requis sont indiqués *

*

*