Je suis personne » C'est notre histoire à nous, nos pensées, notre vie.

Masthead header

Vais-je t’aimer assez

11891125_10152907572142330_8167364934585205152_nVais-je t’aimer assez pour que le monde te soit beau? Depuis les premiers instants où tu es entré dans ma vie, je t’enveloppe de tout mon amour, du plus que je peux, mais vais-je t’aimer assez pour que cet amour t’envahisse?
Vais-je t’aimer assez pour que ton coeur soit rempli de joie, que tes épaules soient droites et que ta force déplace des montages? Vais-je t’aimer assez pour retirer le mal?

Vais-je t’aimer assez pour que tu acceptes ta différence sans honte ni rage? Pour que toutes les épreuves que cette différence t’apportera te soit des défis et non des obstacles? Pour que tu aies envie, chaque jour, de mettre un pied devant et dépasser les pronostics? Est-ce que tu ressentiras mon amour lorsque tes pairs souligneront cette différence haut et fort? Sauras-tu leur répondre? Aurons-nous été à la hauteur pour te préparer à ces élans de méchanceté? Auras-tu la bonne attitude, les bons mots, la façon de faire pour sortir plus fort et non affecté par leurs commentaires? Me sentiras-tu à tes côtés lors des périodes plus difficiles? Car oui, je serai là, tant qu’il le faudra, que tu me dises le vouloir ou pas.

Vais-je t’aimer assez pour que tu aies envie de rester à mes côtés? Pour que le soir venu tu me dises la vérité et que tu ne quittes pas en douce vers un monde obscur? Est-ce que l’amour est assez fort pour contrer tout le mal qu’une seule nuit à l’extérieur peut faire? Fasse que tout cet amour épargne les avis de recherche, la peur au coeur, la douleur au ventre. Fasse que tout mon amour t’enveloppe lors des questionnements. Vais-je t’aimer assez pour que la supercherie te soit visible? Pour que tu vois la différence entre le bien et le mal? Vais-je t’aimer assez pour que tu te respectes plus que quiconque ne le fera? Est-ce que l’amour sera suffisant pour te garder loin de tout cela? Car j’irais te chercher au bout du monde, mais je te préfères près de moi.

Ressentiras-tu mon amour dans les moments de crises, dans les peines, dans l’inquiétude et lors de tes premières ruptures? Cet amour va-t-il te bercer lorsque le ciel sera noir et que tu ne croiras plus à demain? Vais-je avoir apporter assez de joie dans ta vie pour qu’à tous les jours tu la trouves au moins un peu belle? Et si un jour l’impensable te traverse l’esprit, vais-je t’aimer assez pour que mon sourire apparaisse dans tes pensées et efface cette dernière ligne de souffrance? Vais-je t’aimer assez pour qu’au lieu de faire l’irréparable, tu viennes me parler? Car ma porte sera toujours ouverte, mon coeur toujours prêt à t’accueillir et mes bras prêts à te soutenir.

Vais-je vous aimer assez mes chers enfants pour que cet amour vous guide, vous transporte et vous réconforte. Je vous aime d’un amour si fort et si doux à la fois, serez-vous en mesure d’en capter toutes les nuances? Il ne m’est pas possible de savoir si l’amour réglera tout, mais ce soir, c’est un bisou sur le front et les bras remplis de douceur que je vous glisse un “je t’aime” doux à l’oreille et enlace votre coeur.

– Geneviève

  • Francine de Montigny - Très touchant billet, Gen. A mon avis, la plupart des personnes qui se suicident sont aimées très très fort. Mais l’amour ne guéri pas la souffrance de l’âme, elle peut seulement l’accompagner. La souffrance est juste tellement grande qu’ils en viennent à croire que les gens qui les aiment seront plus heureux sans eux. Alors que, comme le disait un comédien cette semaine : quand sa souffrance s’est terminée, la notre a commencé. Ceci dit, il faut continuer d’aimer et d’accompagner, mais aussi demander de l’aide en cas de détresse. Car malheureusement, l’amour n’est pas suffisant.répondreannulé

    • Geneviève - Je suis bien d’accord Francine et je crois qu’il en est de même pour les 3 situations malheureusement. J’espère simplement que tout cet amour pourra fait une petite différence…répondreannulé

  • Caroline - Merci pour ses belles larmes ce matin…
    cest purement magnifique.répondreannulé

  • Amelie - Moi qui pensait qu’aucun mot ne pouvait traduire mes pensées, mon amour pour mes petits… Chacun de ces mots je les pense, je les sens, je les vis. C’est troublant mais tellement apaisant en même temps… Merci Geneviève, ce matin je me sens moins seule grâce à toi 😘répondreannulé

  • Louise - Magnifique et touchant……répondreannulé

  • patricia roy - Geneviève, ca y est je fond en larme! Je ne vois même plus les lettres de mon clavier. Ton texte me va droit au cœur. Quand tu as commencé à parler de différence, je n’ai pu m’empêcher de pensé à ma grande Karianne avec sa malformation à la main. Quand nous l’avons su (à 7 mois de grossesse), je me suis poser les mêmes questions que toi. Nous l’avons rendu forte pour qu’elle puisse parlé de son handicap sans difficulté, mais rien n’a pu empêcher l’intimidation qu’elle a eu en première année. Nous étions encore présent, et avons intervenu tout de suite. À chaque jour, je vois moi aussi sur les réseaux sociaux des adolescentes disparu et je ne peux m’empêcher de prier à chaque soir pour que mes 3 cocottes ne tombe jamais dans le panneau. Merci Geneviève! xxxrépondreannulé

    • Geneviève - Merci Patricia! Effectivement beaucoup d’éléments relient nos deux familles… j’espère que mon coco et ma puce seront me parler de tous ces sujets sans gênerépondreannulé

  • Nadia - Ma chère Genevieve,
    Ce n’est pas la 1ère fois que je te l’écris, mais tes textes me touche toujours droit au cœur. A l’endroit précis ou quelques mots bien alignés, mais surtout profondément sentis laisse couler des larmes sur mes joues. Pour t’avoir vue avec tes cocos, j’ai vue l’amour à travers tes yeux. Cet amour incoditionel. J’ai aussi vue la fierté et la volonté qui pousse l’un dans ses différences, mais aussi d’apprendre à l’autre à respecter et aimer son frère avec celles-ci. Tu es une maman extraordinaire et je suis certaine que tes deux trésors ressentent tout l’amour que dégage ton cœur de mère xxxrépondreannulé

    • Geneviève - Merci beaucoup Nadia! Tes paroles me touchent beaucoup!répondreannulé

  • Johanne Santerre - (soupir)… le sentiment d’une maman… xxrépondreannulé

  • Le jour où tu seras intimidé » Je suis personne - […] mon amour des mots pour exprimer ce qui sera au fond de toi et par-dessus tout, j’essaierai de t’aimer assez pour que cela ne prenne pas toute la place pour […]répondreannulé

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Les champs requis sont indiqués *

*

*