Je suis personne » C'est notre histoire à nous, nos pensées, notre vie.

Masthead header

Mes racines : L’été et ses souvenirs d’enfance

Tu as dit 7? Non, j’ai bien dit 17!

Tu as 17 oncles et tantes? Non, bien en fait, 16, car ma mère fait partie d’une famille de 17.  

Oui, vous m’avez bien compris. Et si vous avez lu mes billets précédents, vous aurez compris que je suis une enfant unique et que mes parents sont malheureusement décédés beaucoup trop tôt. Je suis donc, à 35 ans, une adulte orpheline. Évidemment, je suis une adulte responsable, autonome et j’ai moi-même une famille maintenant. Mais durant toute mon enfance, j’ai été entouré de mes oncles, de mes tantes, de mes cousins et de mes cousines. Une famille canadienne-française, venant du Vieux-Hull et dont je garde de très beaux souvenirs d’après-midi passés chez mon pépère.

Par ce billet, je veux expliquer que même si je suis adulte, mes parents me manquent. Même si je suis capable de me débrouiller dans la vie, une partie de mon cœur sera toujours avec eux au ciel, et ce, malgré toutes les différences et les conflits que les parents et les enfants peuvent parfois vivre au courant d’une vie. L’amour d’un parent ne s’envole jamais.

Suite au décès de ma mère, il fut très important pour moi de garder une relation avec ma famille. C’est peut-être une manière de me sentir moins orpheline. Cette fin de semaine, j’ai donc reçu chez moi des oncles, des tantes et des cousines. Ce fut un réel plaisir de me sentir entourée et de rire avec les membres de ma famille, ceux avec qui j’ai grandi. J’étais fière de voir mon fils jouer avec ses petites cousines. Étant maintenant maman, ça me rappelle comment le temps passe vite.  

Cet été, j’ai aussi eu la chance de revoir plusieurs membres de ma famille. Certaines rencontres étaient planifiées et d’autres pas. Voir des tantes, des cousins et des cousines par hasard m’a fait grandement plaisir. Nous en avons profité pour jaser, prendre de nos nouvelles et ce fut très agréable. Ça me rappelle que je ne suis pas seule et que mes racines sont très importantes. C’est un point de repère de vie.  

L’été me rappelle de beaux souvenirs d’enfance. Ma mère ne travaillait pas durant la période estivale alors je restais avec elle. Mes parents n’étaient pas très en moyen, mais enfant, je ne l’ai jamais ressenti. Le matin, on remplissait ma piscine en plastique et je jouais dehors toute la journée avec mes amis et ma famille. On allait au parc et ensuite, on allait s’acheter des bonbons et des popsicles au dépanneur. À l’heure du dîner, pour me faire plaisir, ma mère me servait de la soupe Lipton dans la soupière qu’elle mettait au centre de la table. Elle sortait même ses coupes à vin pour me servir du jus de fruits. Quel festin! Finalement, on ne faisait pas grand-chose mais on arrivait à s’amuser avec peu et étant entourée des gens que j’aime, je me sentais épanouie et en confiance.  

Avec mon fils qui a maintenant trois ans et demi (oui le demi est très important dans sa vie, car il me répète sans cesse qu’il est un grand garçon), je m’inspire de mes souvenirs d’enfance afin que je puisse, à mon tour, lui procurer de beaux moments dont il se rappellera toute sa vie. J’ai moi aussi acheté une piscine en plastique et on en a profité en masse! C’est un 20$ très bien investi!! Bon, je sais que l’été de ses trois ans, il ne s’en souviendra peut-être pas, mais en échange, j’en profite pour prendre le maximum de photos! En cette période l’année où le soleil est à l’honneur, j’espère que mes petits gestes pourront faire de lui un petit homme aimant et souriant et qu’il pourra à son tour plus tard, semer le bonheur autour de lui en racontant ses souvenirs de vacances d’été.   

Caroline 

  • Daniel Fortin - Et quelques fois des rassemblement ou toute les familles étais présente. Effectivement des beaux souvenirs.répondreannulé

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Les champs requis sont indiqués *

*

*