Je suis personne » C'est notre histoire à nous, nos pensées, notre vie.

Masthead header

Reste que c’est toi qui décide

​Un jour, toi et moi il faudra qu’on s’explique. Je ne sais pas quand ce sera possible, ou si ça ira seulement au jour de ma mort, mais il me faudra comprendre comment tu fonctionnes. Je me suis longtemps dit que tu n’avais aucune logique et que tu pigeais simplement au hasard. Je t’avoue que lorsque ça me concernait moi personnellement, ça me faisait du bien. Tu ne me visais pas moi, j’avais simplement pigé le mauvais numéro. Mais n’y a-t-il pas un moment où tu te dis que tu devrais changer d’horizon pour ta pige? Ne te dis-tu pas que le bonheur doux et beau a simplement le droit d’apparaître au même endroit sur du long terme? J’essaie beaucoup cette semaine de te donner le bénéfice du doute et de comprendre. J’essaie tout autant de me dire qu’il n’y a rien à comprendre. Par moment, tu es simplement vache… et c’est tout! Tu vises trop souvent à la mauvaise place et atteins les mauvaises cibles! Avec toi, il faut marcher main dans la main toujours en gardant un oeil qui regarde derrière. Est-ce ça que je dois retenir? Que je ne peux pas te faire confiance?

Je sais que cette fois je ne suis pas ta cible et que cette histoire n’est pas la mienne, mais toucher aux gens que j’aime, c’est comme me toucher à moi! Tu déverses une telle peine autour de toi, je ne sais pas si tu es apte à en comprendre les impacts! Je me demande encore aujourd’hui à quel point nous avons notre mot à dire sur ce grand chemin. Tout, de toute manière, reste entre tes mains! Tu enveloppes d’amour pour après tout détruire. Tu nous berces de douceur pour ensuite nous enfouir dans une douleur insurmontable. J’ai perdu, encore une fois, toute confiance en toi. Viens ce jour où on se dit que la vie nous en a assez donné… mais non, c’est toi La Vie, c’est toi qui décides quand c’est assez… et je crois de plus en plus que quand c’est assez, c’est simplement que c’est notre tour à nous qui est arrivé!

Ne pas être une personne bien élevée, je t’enverrais juste chier en ce moment, mais mes parents m’ont appris à ne pas faire cela. T’avoir juste devant moi de corps et d’esprit, tu ne croirais pas le nombre de choses et la colère que je serais en mesure de déverser sur toi. Tu es injuste… POINT! Même si ma peine est immense, ma colère déplacerait facilement des montagnes!!! Un jour nous nous affronterons de mots toi et moi! Je te crierai les bêtises que j’ai en tête et tu devras être prête à les recevoir. Mais en ce moment, malgré toute la haine que j’ai pour toi, je te demanderais de bercer de douceur ceux à qui tu as changé le parcours. J’exige, même si je n’en ai pas le droit, un long fleuve tranquille et le temps pour réparer leur blessure et recoller leur coeur. Je te demande une pause pour ceux-ci. Garde leur numéro dans tes mains, ne le remet simplement pas dans la grande boîte du destin. J’aurai beaucoup de difficulté à te la pardonner celle-là… montre-moi que je peux encore avoir confiance en toi…

Geneviève

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Les champs requis sont indiqués *

*

*