Je suis personne » C'est notre histoire à nous, nos pensées, notre vie.

Masthead header

Ma fille, je ne suis pas d’accord mais…

On est maman, on est papa et on souhaite le meilleur pour nos enfants. C’est généralement la pensée de tous bons parents. On guide nos progénitures à faire de bons choix, à prendre des décisions éclairées. C’est notre rôle de les épauler dans leur cheminement. Mais qu’est-ce qui arrive lorsque notre fille choisit le contraire de ce que nous ferions? Chez nous, ça été le choix de ma fille de ne PAS passer l’Halloween. Qu’on se comprenne, pour moi, femme de 36 ans qui a toujours son cœur d’enfant, cette fête est une tradition sacrée autant que Noël. Les déguisements et les rôles qu’on joue avec des habillements inusités me font vivre un moment amusant et j’adore ça. Mes deux filles se costument également souvent. Elles jouent toutes sorte de personnages passant de la précieuse princesse à la méchante sorcière, du inoffensif bébé jusqu’au téméraire ninja. Faut croire que c’est de famille.

Puis, en ce 31 octobre 2018 à 15h30, ma grande me dit qu’elle souhaite vraiment, et ce sont là ses propres mots, redonner ce qu’elle a reçu. “Maman, je veux faire sourire les enfants en distribuant des bonbons. Ça me ferait tellement plaisir“. Dans ma tête, je lui disais: “Mais tu viens tout juste d’avoir 8 ans! Profites-en… Il y aura un jour où tu ne pourras plus passer de porte en porte!” À la place, je me suis contentée de lui demander 150 fois si elle était certaine de sa décision. Okay, je suis intense! Mais bon, j’avais peur qu’elle regrette en voyant ce que sa sœur aurait récolté. Alors j’ai laissé mon mari et ma plus jeune déambuler les rues et célébrer cette fête ensemble. Je suis resté avec ma grande.

17h arrive. La soirée s’annonçait belle. Nous nous sommes réunies chez ma mère et son mari. Les sucreries étaient placées dans des bols près de la porte et ma fille était excitée comme une puce. 17h15: Ding Dong! Une lapine ensanglantée. Merveilleux! Elle ouvre et donne une poignée avec le sourire en souhaitant Joyeuse Halloween! 17h30… 17h40… Oh! Deux sorcières. Youppi! Mais l’affluence est très tranquille. Elle décide donc de fabriquer une pancarte et sort dehors en criant : “C’est l’Halloween! On a des bonbons, venez!” 18h: Un petit Chase de la Pat’Patrouille. Yeah! 18h15: Une licorne. Joie! Puis, l’horloge a sonné 19h45. La fête tire à sa fin. En tout, 5 enfants sont venus. J’ai lu la déception sur son visage. Je lui ai demandé comment elle a trouvé son expérience en me préparant à une réponse désenchantée. Au même moment, on cogne. Ses cousins policier et bûcheron nous sauve de la bouderie. Ouf! Ils parlent de la soirée, mangent des friandises ensemble et le tout change les idées de ma fille. En rentrant à la maison, elle gambadait, fière d’elle et tout de même heureuse d’avoir fait son choix.

Je l’avoue, je n’étais pas d’accord avec elle. Cependant, je constate que nos valeurs de générosité et de partage commencent à s’ancrer au sein de ma famille. Le plus beau: Ma plus jeune découvre sa cueillette et lance à sa sœur: “T’sais Léo, je ne vais pas manger tout ça! Tu veux quoi?

Mon cœur fond de bonheur.

Soleine

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Les champs requis sont indiqués *

*

*