Je suis personne » C'est notre histoire à nous, nos pensées, notre vie.

Masthead header

Une grossesse de cœur… c’est long!

J’en ai assez d’être une adulte et de patienter. Comme le disent si bien les enfants : C’est lonnnnng attendre! Je vous jure qu’en ce moment je me sentirais capable de faire la-plusse-grosse-crise-de-bacon-ever pour qu’on me donne tout de suite ce que je veux. Mais je suis grande et je sais qu’à part avoir l’air folle, ça donnerait rien. J’ai appris que dans un processus d’adoption, on n’a aucun contrôle sur le temps. Je l’ai compris. Alors on est patient et on espère puisque c’est tout ce qu’on peut faire. Mais ce soir, je n’ai vraiment plus envie d’attendre. J’ai juste envie de te tenir dans mes bras, de sentir ton odeur, de te couvrir d’amour et de te rassurer quand tu pleures. Je veux juste être ta maman… juste ça.

Crédit photo: Esther Campeau

Crédit photo: Esther Campeau

Le processus a débuté il y a plusieurs années. Mais depuis que nous avons fait ta rencontre en image il y a 10 mois maintenant, l’attente nous parait sans fin. Pendant que tu continues de grandir semaine après semaine, moi je prie le ciel pour que les étoiles s’alignent enfin. J’espère cet appel nous annonçant que notre tour est venu et que cette première rencontre plus qu’attendue aura lieu. Mais le téléphone est muet. On se console en regardant en boucle les dernières photos reçues, celle de ton premier anniversaire, et on connait par cœur chacun des vidéos. Ça nous aide à patienter c’est certain. Mais nous ce qu’on veut, c’est vivre le quotidien avec toi et te faire découvrir notre famille… celle qui deviendra la tienne.

Pourquoi c’est si long? Parce que c’est ça l’adoption… On avait été prévenu au départ. Mais pour être honnête, on aurait tout de même souhaité plus court délai. Comme tous les parents adoptants probablement. Je vis présentement un processus d’attente très différent de la grossesse… je vous le confirme! Enceinte on connait notre date d’arrivée à destination. On aura peut-être quelques jours d’avance ou de retard sur l’horaire prévue, mais grosso modo l’excursion durera environ 9 mois. On s’entend qu’aucun médecin de nous laissera aller jusqu’à 92 semaines! Pour une grossesse de coeur… le scénario est différent. On ne sait pas quelle sera la durée du voyage ni le nombre d’escale prévues. Et maintenant que nous sommes dans le dernier droit, l’attente nous semble encore plus longue et difficile. Je suis loin d’être dans une salle avec mon numéro en main à attendre mon tour! Il n’y a aucune file d’attente et il n’y a pas d’ordre parce que chaque processus est unique et va à son rythme. Par moment, j’aurais vraiment aimé que les prochains ce soit nous… parce que logiquement, c’était notre tour et qu’on avait déjà beaucoup trop attendu. Mais la réalité ce n’est pas ça et semblerait qu’il ne faut pas chercher à comprendre parce que personne ne pourrait expliquer. C’est comme ça et c’est tout.

Mais malgré toute cette attente dont on ne connait pas l’échéance, une chose est assurée. Notre tour viendra, ça je le sais… je le sens! La semaine dernière j’en ai même fait le rêve. Prémonition peut-être? Je ne sais pas, mais je le souhaite secrètement. Et d’ici là, soit assuré mon petit trésor de Corée que nous continuons de t’aimer de l’autre bout du monde et de t’espérer. Parce qu’on sait que de l’autre côté de la terre, il y a toi… qui nous attend aussi.

À suivre…

– Mélanie

Vous aimeriez connaître la suite de l’histoire? Suivez-nous sur Facebook !

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Les champs requis sont indiqués *

*

*