Je suis personne » C'est notre histoire à nous, nos pensées, notre vie.

Masthead header

Je suis là #moiaussi

Je souhaite dire à toutes ces femmes et ces hommes: Bravo. Bravo de défier ceux qui vous ont fait du mal et qui vous ont blessé dans votre intégrité. Vous exposez votre vulnérabilité au grand jour. Je vous admire. Je suis si fière de vous et de votre courage. J’imagine tellement le sentiment de libération que ça doit procurer. Quand je vois le nombre de personnes qui ont été victimes, ça me scandalise. Je ne peux m’empêcher de me demander, dans cette vague de dénonciation, quelles sont les personnes assez fortes pour porter plainte pour vrai. En ce qui me concerne, je n’ai pas osé. Rien. Silence total jusqu’à aujourd’hui.

Moi aussi j’ai envie de le crier sur tous les toits! J’ai le goût de me faire réconforter et qu’on me dise que ce n’était pas ma faute. Que c’est lui le lâche, lui l’abuseur… C’est lui qui devrait se cacher.  Mais je ne le ferai pas et je ne dis rien. Je continue de me taire. Pourquoi? Par honte je présume. J’ai été humiliée, souillée et le mieux que j’ai trouvé à faire c’est de dissimuler le fait qu’on m’ait violé… Oh lala, je crois bien que c’est la première fois depuis toutes ces années que je mentionne ce mot. Viol.

Afficher un #moiaussi sur internet, sur mon profil Facebook me ramènerait aux gestes que cet agresseur a posé sur moi. Je ne suis pas prête. Le serais-je un jour? J’aurais dont dû dans l’temps, il est trop tard… Pourquoi j’ai rien dit? Ce sont des paroles qui me hantent et je me répète souvent ces mots dans ma tête. Je n’ai rien fait. Je m’en veux. Je n’ai pas dénoncé. Je suis doublement honteuse car une femme a aussi été victime après moi. Je l’ai su de sa propre bouche car elle s’est confiée à moi. Pourquoi à moi? C’était un pur hasard ou le destin s’est joué de moi? C’est comme si je devais être encore plus coupable que cet homme. Et si j’avais parlé, elle n’aurait rien subi. Que je me dis.

Y a une chose qui me fait un peu peur avec les commentaires que je lis sur internet. Que la signification du #moiaussi perde son sens. Que les gens banalisent ce genre d’acte odieux. Certes, il y a une différence entre harcèlement et agression mais les deux sont une atteinte à l’intégrité.

On ne créé pas de malaise en se déshabillant devant quelqu’un de non consentant.

On ne touche pas les fesses d’une personne comme ça au passage.

On ne pose pas de geste de domination sexuelle lorsqu’il y a un NON de verbalisé.

On ne « couche » pas avec quelqu’un d’inconscient.

Point.

Pourquoi j’ai décidé d’écrire ici anonymement? Parce que je sais que je ne suis pas la seule à avoir subi des choses horribles et qui ne l’écrira pas sur les réseaux sociaux. Je pense tout de même être sur  la bonne voie. Je vous ai écris et je vous ai confié tout ça, que moi aussi. C’est gros! Une étape de franchis et qui sait, peut-être qu’un jour j’irai plus loin. Quoi qu’il en soit, femmes et hommes, vous qui vous terrez dans l’ombre, vous n’êtes pas seuls. Je suis là… #moiaussi.

Je suis personne

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Les champs requis sont indiqués *

*

*